Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 juillet 2006

A la bougie

Luis Ramirez de Lucena (v.1465 – v.1530) fut un important joueur d'échecs espagnol, compositeur d'études d'échecs.

medium_250px-Lucena1497.jpgll a écrit le plus ancien ouvrage imprimé sur les échecs, "Repetición de Amores y Arte de Ajedrez", publié à Salamanque en 1497.

Il a donné son nom à la position de Lucena.

medium_dia121.gif

 Voici ici la position de gain de Lucena que l'on doit retenir absolument.

Voici des conseils indispensables de Lucena :

"Jouer contres des joueurs qui viennent de manger ou de boire. Durant la partie, ne boire que de l'eau."

"Placer la bougie de façon que l'adversaire soit aveuglé et votre position reste dans l'ombre".

(à retenir en cas de panne d'électricité au local du club !) 

medium_09.jpg

 

Muelich, Hans (1515 - 1573)
Albert, Duc de Bavière affronte son épouse aux échecs (1552)

Grains

medium_507075784_small.jpg

 
18 446 744 073 709 551 615
 
grains de blé
 
sur un échiquier
 
si vous posez 1 grain sur la 1ère case
 
 2 sur la 2ème
 
puis 4 sur la 3ème
 
et ainsi de suite en continuant la progression géométrique
 
jusqu'à la 64ème case de l'échiquier.
 
 
medium_chess_merida.2.jpg
 
Vous pouvez vérifier...
 

mercredi, 19 juillet 2006

Les femmes et les échecs

H I S T O I R E (S) D' E C H E C S


 . La rubrique  animée par Pierre Albert  est consacrée à l'Histoire et aux "Histoires" des Echecs.


Elle a pour dessein de vous faire découvrir les a-cotés du fabuleux jeu des rois dans les domaines des arts, de la littérature, de la poésie ...
 

ECHECS ET SOCIETE
 Les femmes et les échecs.
« Il n’est pas nécessaire d’être fou pour devenir champion d’échecs… Mais çà aide ! »
X. Tartakower.
 

 

 medium_thumb_IMG_5785susanPolgar.jpg

  Pourquoi si peu de femmes autour des échiquiers ?  On a beaucoup glosé et beaucoup divagué sur ce thème sans y apporter de réponse bien satisfaisante. Aussi, est-ce le mérite du sociologue Jacques Bernard - lui-même  joueur de haut niveau - d’avoir fait le tour de la question dans un chapitre dense et concis de sa « Pyscho-sociologie des joueurs d’échecs ».

  Parmi les deux cent cinquante meilleurs joueurs du monde, on ne compte qu’un seul élément féminin, la hongroise Judith Polgar. En France, au sein des trois cents meilleurs joueurs, on ne recense que quatre femmes, dont deux professionnelles seulement. Par ailleurs, la moyenne elo des dix meilleurs françaises est de plus de trois cents points inférieure à celle de leurs homologues masculins.

Jeu d’échecs et galanterie au Moyen-âge.

  Il n’en a pas toujours été ainsi, nous rappelle Jacques Bernard. Il cite à ce propos l’auteur d’une Histoire du jeu d’échecs, Harold  Murray: « Au Moyen-âge, les gens des deux sexes appréciaient la liberté des rapports que permettait ce jeu. Il était même autorisé de rendre visite à une dame dans sa chambre pour  y pousser du bois». La peinture de l’époque médiévale et celle de la Renaissance ont souvent pris comme inspiration le thème des femmes et de l’échiquier et   des miniatures les représentant parsèment le manuscrit du roi Alphonse X de Castille: Le livre des jeux d’échecs et de dés (1283).Auparavant le moine italien Jacopo de Cessole avait brossé, dans un texte célèbre, un tableau de la société idéale calquée sur les mouvements des pièces du jeu des rois. Le noble jeu était pour celui-ci non seulement un élégant moyen de communication, mais aussi un artifice utilisé pour les déclarations courtoises et galantes. Au seizième siècle, des peintres fameux, Lucas de Leyde, Hans Muelich, Girolamo de Cremona ont fixé sur la toile des représentantes du beau sexe face à des adversaires masculins. Nombre de textes littéraires, enfin, témoignent de sa  présence, parfois galante, autour des échiquiers ».Murray évoque encore  l’évêque Vida (XVI° siècle) surnommé le prince des poètes latins. Selon ce dernier, Jupiter aurait inventé les échecs pour consoler la nymphe Scacchis de la perte de sa virginité.

medium_thumb_IMG_5467Ortiz.jpg

 

 

medium_1.7.jpg

  Lors des siècles qui suivirent des femmes de renom ont excellé aux échecs. Et puis les choses ont changé. Si la Dame des soixante-quatre cases a vu ses pouvoirs décuplés, les connotations sexuelles ont disparu du jeu et la gent féminine s’en est éloignée. Pourquoi ? « Deux explications sont couramment avancées, répond le sociologue, l’une, d’ordre physiologique, considérerait que le mode de pensée serait différent chez l’homme et chez la femme, différence qui avantagerait le premier. L’autre, historique et sociologique, verrait, dans le peu de réussite aux échecs de la compagne de l’homme, une conséquence de l’assujettissement dans lequel la société masculine l’a confinée ».

 

medium_IMG_5156Zatonskih.jpg

Composition musicale et composition échiquéenne.

 S’il paraît logique que dans les disciplines  physiques les femmes ne puissent obtenir les mêmes résultats que les hommes, il semblerait naturel qu’aux échecs, sport cérébral, leurs compagnes puissent atteindre un niveau égal. Or, ce n’est pas le cas. Comparant les échecs à la musique, Jacques Bernard cite un joueur professionnel occupant des responsabilités fédérales et proposant l’explication  suivante: « Si l’on compte, depuis le XVII° siècle, un nombre toujours croissant de femmes écrivains, on serait bien en peine de citer le nom d’un seul compositeur de sexe féminin ». Pour lui, cette constatation pourrait fournir la clé du mystère : « Si l’on considère que la composition musicale, tout comme les échecs, présente de profondes affinités avec le raisonnement mathématique, alors naît l’idée que, par leur nature, les femmes seraient moins aptes à maîtriser le domaine de la pensée abstraite ».

  medium_thumb_IMG_7308Kosteniuk.jpgUne autre explication invoquée, d’ordre psychologique celle-la, se fonde sur la différence de motivation entre les hommes et les femmes. Ceux-là seraient prêts à tout pour gagner une partie qu’ils considèrent comme une fin en soi, alors que celles-ci, plus dilettantes, seraient moins disposées à faire les efforts nécessaires pour l’emporter. Dans le même registre figure l’argument du psychologue américain Reuben Fine, le grand pédagogue des années cinquante: « Les rôles respectifs de la victoire et de la défaite aident à comprendre pourquoi les échecs sont si peu joués par les femmes, a-t-il écrit. Pour ces dernières, l’ennemi est habituellement une autre femme qu’elle désire vaincre pour conquérir un homme. Une victoire sur un adversaire masculin n’a pas d’intérêt pour elle puisqu’elle l’isole des hommes au lieu de lui gagner leur amour ».

 

 

Veux-t-on une explication physiologique au fait que les femmes se tiennent à l’écart des échecs ? Jacques Bernard fait  référence  à Kasparov qui écrit dans son livre Le fou devint roi : « Botvinnik croit que les femmes joueront toujours moins bien que les hommes (…) Leur système nerveux conçu pour servir la  fonction de mère diminue leurs aptitudes naturelles à prendre des décisions(…). Les hommes précèdent les femmes dans les tests qui mesurent la faculté de visualisation spatiale et le pouvoir de scinder une structure en unités plus petites, facteur essentiel aux échecs ».

 Pour Jacques Bernard, ces arguments, pour intéressants qu’ils soient, manquent de rigueur. Il préfère retenir l’explication suivante : « Pendant des siècles, les femmes ont été maintenues dans une position d’infériorité sociale qui les vouait aux travaux ménagers et aux  contraintes de la maternité. Dans ces conditions,  elles ne disposaient pas du temps nécessaire pour les activités intellectuelles. L’éducation des filles était limitée à un niveau  superficiel et utilitaire, leur connaissances demeuraient fragmentaires et partielles ».

medium_thumb_IMG_6490Dengler.jpg«Sois belle… mais ne joue pas !»

  Le sociologue met ensuite l’accent sur un autre élément important qui participe, pour une certaine part, au rejet des femmes du monde des échecs. « Il semble, nous dit-il, que la société des joueurs d’échecs, possède une solide tradition de dénigrement à l’égard des joueuses et cela mène à un cercle vicieux: les joueurs les méprisent parce qu’elles jouent moins bien. Dès lors, il leur est difficile de s’intégrer véritablement dans les clubs - étape pourtant indispensable pour progresser ! ».

 Jusque dans un passé récent, les échecs ne trouvaient asile que dans cafés ou les clubs, lieux de rencontres essentiellement masculins. « La curiosité qu’y suscitent les femmes se teinte parfois de moqueries, de rivalité, de mépris ou de concupiscence, note l’auteur.  Ce qui ne semble guère propice à les y attirer ». Une anecdote vécue par l’auteur renforce ce point de vue. Un jour, à Paris, une jeune femme se pointe sur le seuil d’un antre échiquéen. Intimidée, elle attend qu’on vienne à sa rencontre. Elle souhaite s’informer et, peut-être, trouver un adversaire pour disputer une partie. Bientôt des malotrus commencent à parler haut, à raconter des histoires grivoises, à fredonner des couplets de corps de garde. Choquée la visiteuse tourne les talons. On ne la reverra jamais dans un club.

medium_IMG_0092Sorokina.jpg

 

 « Si la majorité des joueurs d’échecs n’est pas composée de  goujats de cette sorte, nuance Jacques Bernard, il n’en demeure pas moins que  le regard de certains joue un rôle non négligeable dans l’éloignement des femmes de la communauté échiquéenne ». D’autant que certains, parmi les plus grands champions, ne se sont pas gênés pour afficher une misogynie souvent grinçante. Les historiens des échecs retiendront quelques déclarations célèbres :

Bobby Fischer : « Les femmes sont stupides comparées aux hommes. Elles ne devraient même pas jouer aux échecs ! Elles ont un niveau de débutant et perdront n’importe quelle partie contre un homme, aussi simple et élémentaire soit-elle. Il n’y a pas une femme au monde à qui je ne puisse donner l’avantage d’un cavalier et gagner malgré tout ».

medium_Lujan_250.jpg

 

Kasparov : « Il m’est arrivé plusieurs fois de dire qu’il existait deux sortes d’échecs: les vrais échecs et les échecs pour femmes. Désolé ! Une femme ne peut rien faire contre la détermination d’un homme. C’est une simple question de logique. C’est la logique d’un combattant professionnel et les femmes  ne sont pas de bons combattants (…). Les échecs sont un mélange de sport d’art et de science. Or, on peut constater la supériorité des hommes dans tous ces domaines. L’explication réside sans doute dans les gènes »

 
medium_medium_une_partie_03.3.jpg

 

  Ces propos assénés comme des certitudes ont amené un observateur du monde des échecs à ce constat: «La joueuse d’échecs est un animal de foire. On l’apprécie davantage pour ses charmes que pour l’intelligence de ses coups. On lui reproche d’appartenir à une minorité qui préfère les cours de danse aux folles nuits passées à pousser du bois sur un échiquier en compagnie d’une pendule schizophrène ».

 Et l’auteur de la « Psycho-sociologie des joueurs d’échecs »  de conclure:  « Malgré les politiques ambitieuses des instances dirigeantes françaises pour promouvoir les échecs féminins – par exemple, l’obligation de compter des femmes dans les  équipes lors des compétitions - les mesures prises restent sans effet pour le moment. Et, sans doute, le monde du jeu des Rois restera-t-il, longtemps, encore essentiellement masculin ».  

 Alors ? Tous machos ? Les joueurs d'échecs ?

Espérons que non !

Pour celles et ceux qui veulent promouvoir

les échecs féminins

allez voir ici

les encourageantes initiatives de Susan Polgar 

 

 

 

medium_6.2.jpg

Adaptation du texte de J. Bernard Par Pierre Albert

 

- Né en 1978,  Jacques Bernard, docteur en sociologie, est un spécialiste du jeu en général. Il a beaucoup publié sur ce thème.
- Parallèlement, il a participé à de nombreuses compétitions d’échecs, nationales et internationales. Titulaire du diplôme d’arbitre fédéral délivré par la FFE, il enseigne aussi les échecs dans les clubs et les écoles depuis 1999

 Sources

 

jeudi, 15 juin 2006

Pour qui ?

medium_981830743.jpg

Pour qui la pub ?

Pour les échecs

ou bien la célèbre marque de voiture italienne ? 

mercredi, 14 juin 2006

3ème Millénaire

medium_REQUIEM_4_50.jpgLa notation de la partie sur la feuille de papier est-elle en voie de disparition ?

Voici venir la notation électronique ...

 

medium_Monroi2.jpg

Cet "outil" numérique a déjà été utilisé avec succés au cours de parties

jouées au tournoi de Las Végas du 10 au 14 juin 2006

Il enregistre les coups, sauvegarde les parties et est capable de transmettre

le tout sur Internet ! 

medium_photo_products_personal_3.jpg
Alors on en commande à la rentrée ?

dimanche, 04 juin 2006

Olympiades 2006

Olympiades de Turin

 

Chez les garçons

1er Arménie

2ème Chine

3ème USA

7ème France

Chez les filles

1er Ukraine

2ème Russie

3ème Chine

18ème France

 

 

medium_thumb_img_5533aronian.jpg

 

 l'arménien Aronian
 
 l'ukrainienne Zhukova

dimanche, 28 mai 2006

Légendes

 

medium_legends04.2.jpg

LE match de 2 légendes encore bien vivantes :

Karpov et Spassky.

Match joué en Corse le 26 mai 2006...compte-rendu ici...

vendredi, 26 mai 2006

Café de la Régence

medium_regence01.2.jpg
Vers 1740, le café de la Régence à Paris est le théâtre des plus belles parties d'échecs où Philidor croise Diderot. Pendant la Révolution, Robespierre ou Camille Desmoulins viennent y jouer.
L'activité échiquéenne du café de la Régence ne s'arrêtera que vers 1920.

jeudi, 25 mai 2006

Quizz

Un p'tit quizz facile sur le jeu d'échecs...ici...

...et un autre...là...

medium_logo.png

jeudi, 18 mai 2006

Oscar

...en attendant la Palme d'or du festival de Cannes...

Le Bulgare Veselin Topalov gagne "l’Oscar des Echecs", Trophée décerné chaque année par le magazine "64".

medium_767-brief.jpg

1. V. Topalov (Bulgarie) des parties du bulgare...ici...

2. V. Anand (Inde)

3. L. Aronyan (Arménie)

4. P. Svidler (Russie)

5. P. Leko (Hongrie)

6. A. Morozevich (Russie)

7. Garry Kasparov (Russie)

8. Vasily Ivanchuk (Ukraine)

9. R. Ponomariov (Ukraine)

10. M. Carlsen (Norvège)

lundi, 08 mai 2006

NAO champion

medium_bando.2.gif Nao Chess Club est le Champion de France 2006 !

 

1- NAO Chess Club (33)

2. Monaco (30)

3. Clichy (29)

Nancy, Strasbourg, Créteil et Avignon descendent en Nationale 1

Vandoeuvre, Chess 15, Metz Fischer et Marseille Echecs montent en top16.

dimanche, 09 avril 2006

Top 20

Le classement des 20 meilleurs joueurs

classement FIDE Avril 2006

medium_fidelogo.2.jpg

1 Topalov, Veselin BUL 2804

2 Anand, Viswanathan IND 2803

3 Aronian, Levon ARM 2756

4 Svidler, Peter RUS 2743

5 Leko, Peter HUN 2738

6 Ponomariov, Ruslan UKR 2738

7 Morozevich, Alexander RUS 2730

8 Kramnik, Vladimir RUS 2729

9 Gelfand, Boris ISR 2727

10 Ivanchuk, Vassily UKR 2723

11 Adams, Michael ENG 2720

12 Grischuk, Alexander RUS 2719

13 Radjabov, Teimour AZE 2717

14 Polgar, Judit HUN 2711

15 Bacrot, Etienne FRA 2708

16 Akopian, Vladimir ARM 2706

17 Bareev, Evgeny RUS 2701

18 Shirov, Alexei ESP 2699

19 Mamedyarov, Shakhriyar AZE 2699

20 Nisipeanu, Liviu-Dieter ROM 2695

jeudi, 06 avril 2006

Lénine contre Gorky

medium_lenine_contre_gorky.2.jpg

vendredi, 17 février 2006

Espoir français

 

medium_logo02.3.png
Le grand espoir français, Maxime Vachier Lagrave
(15 ans)
vient de terminer 6ème au tournoi Aéroflot de Moscou
avec une performance de plus de 2700 !
Lire ici,
et aussi !

jeudi, 16 février 2006

Petits prodiges

 
medium_prodigy02.2.jpg
Les petits prodiges des échecs sont

mardi, 14 février 2006

Jeunes champions

 Classement final du Young Masters

1-2. Ponomariov, Ruslan 2723 UKR et Vallejo Pons, Francisco 2650 ESP : 6.5 ;

3. Nakamura, Hikaru 2644 USA : 6.0 ;

4. Domínguez, Leinier 2638 CUB : 5.5

5. Bruzón, Lázaro 2650 CUB : 5.0 ;

6. Volokitin, Andrei 2665 UKR : 4.5 ;

7. Cheparinov, Ivan 2625 BUL : 4.0 ;

8. Karjakin, Sergey 2660 UKR : 3.5 ;

9. León, Manuel 2428 MEX : 2.0 ;

10. Felgaer, Rubén 2607 ARG : 1.5

 

medium_ponomariov.jpg

 

 Ponomariov
medium_vallejo.jpg
 Vallego Pons
 
Toutes les parties jouées ici... 

mardi, 07 février 2006

Le petit démon des échecs

Le petit démon des échecs est ici ...medium_chess9.jpg

samedi, 04 février 2006

Echecs indiens

Le jeune joueur indien Parimarjan Negi, 12 ans, 2396 ELO et déjà GMI !
medium_negi14.2.jpg
Les échecs en Inde...lire le reportage...ici...

vendredi, 20 janvier 2006

Macho man

Qui a dit ?

"J'ai toujours dit qu'il existe le jeu d'échecs et qu'il existe un autre jeu d'échecs, celui des femmes. Pour moi les femmes ne sont pas adaptées au jeu d'échecs. Les échecs sont une bataille dure et les femmes ne sont pas nées pour combattre. De plus, les échecs ont également un aspect créatif, ce sont à la fois un sport, un art et une science, autant de domaines où l'avantage de l'homme est évident.

C'est également ce qui se passe en littérature, en musique et dans l 'art. La raison de cela doit être génétique et d'ailleurs les hommes et les femmes sont différents. Il ne me semble pas juste de vouloir toujours comparer les deux sexes et de rechercher à tous prix l'égalité."

C'est Garry Kasparov en 1989 !

Il avait alors 26 ans ... a-t-il changé d'avis depuis ?

The Ladies Chess Association, 1er club féminin fut fondé à New York en 1893.

Le 1er tournoi d'échecs réservé aux femmes fut organisé à Londres en 1896.

Le 1er championnat du monde féminin se déroula à Londres en 1927. Véra Menchik est victorieuse.

Les 1ères Olympiades datent de 1957 et sont remportées par l'URSS.

Les 10 meilleures joueuses mondiales

(Nom/Prénom/Nationalité/ELO)

Polgar, Judit HUN 2711

Koneru, Humpy IND 2537

Cramling, Pia SWE 2515

Kosteniuk, Alexandra RUS 2514

Chiburdanidze, Maia GEO 2511

Xu, Yuhua CHN 2502

Lahno, Kateryna UKR 2500

Stefanova, Antoaneta BUL 2499

Zhu, Chen CHN 2482

Kosintseva, Nadezhda RUS 2480

samedi, 17 décembre 2005

Coupe du Monde FIDE

medium_trophy.gif
Rejouez les parties de la Coupe du Monde FIDE
(du 26/11/05 au 18/12/05)
C'est ...
1er l'arménien Levon ARONIAN
(10ème joueur mondial avec 2724 ELO)
2ème l'ukrainien Ruslan PONOMARIOV
(19ème joueur mondial avec 2704 ELO)
3ème le français Etienne BACROT
(9ème joueur mondial avec 2725 ELO)